Contexte démographique

La démographie des dermatologues en Ile de France est amenée à connaître une diminution importante et la tendance n’est pas prête de s’inverser. L’effectif des dermatologues libéraux a diminué de 25 % en Île-de-France, entre 2009 et 2017 (1).

687 dermatologues sont installés en Ile de France en 2020 (2)

En 2019, sur ces dermatologues installés en Ile de France, 62% des dermatologues ont plus de 60 ans (1). Les postes ouverts en internat de dermatologie, d’environ 15 par an sur les dix dernières années, ne suffiront pas à compenser les départs massifs à venir. Il est à noter que 72% des médecins dermatologues en activité en Ile de France ont un statut libéral (1). L’accès aux soins en ville est compliqué. 

Le délai d’attente moyen d’accès à une consultation en dermatologie dépasse les deux mois (3) 

En Île de France, la Seine et Marne, la Seine Saint Denis font partie des départements les plus impactés par la pénurie des dermatologues.

Les densités pour chaque département ont été déterminées, à partir des dermatologues libéraux répertoriés sur Ameli.fr et des données démographiques de l’Insee.

Certains praticiens débordés ne sont plus en capacité de prendre en charge de nouveaux patients. Face à ce manque de spécialistes, les patients sont confrontés à des délais d’attente moyens dépassant les deux mois (61 jours) (3). 

C’est dans ce contexte que l’ESSDV-IDF a été créée pour permettre à l’ensemble des acteurs d’améliorer la prise en charge santé de la peau et d’utiliser de façon pertinente la bonne ressource au bon moment. 

  1. (1) Enquête de l’URPS médecins libéraux IDF 2019 
  2. (2) http://annuairesante.ameli.fr/
  3. (3) Enquête sur les délais d’attente en matière d’accès aux soins 2016-2017, résultats provisoires, DREES